« PERFECTIONNISME »

Le perfectionnisme peut être une qualité, tout en pouvant devenir un défaut. Quelqu’un qui désire perfectionner les choses, c’est signe qu’il tient à Coeur de les faire d’une façon très esthétique et cosmétique.

L’esthétisme et le cosmétisme sont le reflet de la pureté et de l’Intelligence du Coeur qui s’expriment par le biais d’un travail bien orchestré qui est axé sur une exécution remplie de bonnes et de belles intentions. Cela est une caractéristique qui englobe l’échéance d’un travail exécuté avec l’Amour Vibral du Coeur qui exerce son influence dans la conscience.

Toutefois, il peut être dangereux, voire même malsain de vouloir trop perfectionner les projets que nous tentons d’exécuter. Souvent, les personnes qui tentent de perfectionner à outrance et avec trop d’éloquence, sont pour la plupart, des individus qui manquent, subtilement, de confiance en eux. Ils ont souvent peur de ne pas être reconnus parce qu’ils craignent les critiques.

De vouloir trop performer dans le perfectionnisme peut nuire encore plus que celui qui fait les choses pour s’en débarrasser. La nuance est subtile pour la simple et bonne raison que le perfectionnisme veut obtenir une certaine forme de revalorisation et de rétroaction positive de l’extérieur.

Donc, il y a une attente. Nous n’avons pas à avoir des attentes dans le fait d réussir les choses avec une forme de perfectionnisme. Quand c’est le Coeur qui œuvre, il ne peut y avoir d’attentes; il y a seulement la confiance qui rehausse la conscience, sans plus.

Vous avez , parfois, cette tendance d’exagérer l’exécution de vos travaux vers une perfection qui n’est pas égalée ou toujours nécessaire de représenter. Soyez plutôt modeste et attentif à ce que vous faites. N’attendez pas tout le temps qu’on vous tape dans le dos pour vous féliciter.

La reconnaissance de soi n’est certes pas le fait que nous exécutons les choses dans une certaine perfection de ce que nous accomplissons; c’est, surtout, l’Amour de faire les choses selon la Vibration qui vient de la Conscience du Coeur.

Qu’est-ce que l’Harphang-Sophie ?