Précédent
Suivant

par Anne-Marie Cutino

La force est revenue. Elle a pour nom sève et cette sève est l’exaltation du rêve de la terre qui se prolonge en branches, éclate en fleurs, s’élance en feuilles et se fragmente en oiseaux dans le ciel. Le verrou de l’hiver a enfin sauté. De la terre montent des sons de vie qui appellent les Puissances de la Création. Mario Mercier. L’enseignement de l’arbre maître. 

Le Soleil entre en Bélier le 20 mars 2018 à 16h17 UT soit 17h17 pour la France, marquant l’Equinoxe de Printemps pour l’hémisphère Nord

Une nouvelle année zodiacale commence.
Pour l’hémisphère Nord le printemps s’installe, symbole du renouveau, d’un nouveau départ, d’une renaissance. Ce qui était endormi ou plutôt germait et croissait dans nos profondeurs va pouvoir maintenant éclore, jaillir et fleurir.
Un regain d’énergie peut à cette période nous revigorer, nous dynamiser, nous enthousiasmer, nous inciter à l’action.
Il y a une telle surabondance de force vitale que la création toute entière est poussée à se reproduire pour utiliser cette surabondance.

Selon Rudhyar, Le don de l’esprit à développer par le Bélier est l’adaptabilité, c’est-à-dire apprendre à agir en tenant compte de l’environnement.

Le Bélier, premier signe du zodiaque, gouverné par Mars, est un signe de Feu, masculin, cardinal. Il est le domicile de Mars et le signe d’exaltation du Soleil.
Le signe du Bélier symbolise l’initiative, le progrès, l’action, le courage, l’énergie, l’impulsivité, l’audace. Doté d’un esprit d’initiative, d’aventure, de découverte, d’un tempérament vif, fougueux, il aime prendre les commandes, c’est un dirigeant qui a besoin de s’imposer voire de se confronter aux autres. Son ardeur, son enthousiasme sont très communicatifs.
Attention à ses colères qui peuvent être très violentes mais le plus souvent éphémères.
Doté d’une franchise et d’un tempérament direct, il parle et agit sans détours. Sa décision prise, il passe rapidement à l’action, sans trop réfléchir. Il aime initier, commencer de nouveaux projets mais peut les abandonner très rapidement et les laisser sans suite.
Il est dans l’instant présent.

« L’entrée du soleil dans la constellation du Bélier est pour les Alchimistes d’une importance capitale, car c’est l’époque où le soleil, le principe masculin, travaille sur le principe féminin, la terre, qui reçoit ses rayons, les absorbe et commence à produire des feuilles, des fleurs et des fruits.  Le printemps, c’est donc la pierre philosophale,  la vie qui rajeunit la nature. Le feu du soleil agit sur la matière première, la terre, pour lui insuffler la vie. Pendant l’hiver, la terre est déserte et froide,  mais après quelque temps de « cuisson » de la matière, tous ses trésors commencent à apparaître. La nature est animée d’une vitalité accrue, tout ressuscite.
Les alchimistes ont observé ce travail qui se réalise dans la nature : ils ont compris comment elle travaille pour tout transformer et transfigurer ;  tout ce qui semblait mort, terne et noir  devient vivant, beau et coloré. Et les sages qui ont étudié ces lois ont découvert que les mêmes phénomènes devaient se produire également en l’homme.
Car en l’homme aussi, on retrouve le soleil, la lune, la végétation … et en l’homme aussi tout peut se transformer et ressusciter comme dans la nature et même parfois beaucoup plus rapidement.
Ce qui doit être important pour vous, c’est que vous soyez émerveillés du travail de la nature. Etudiez la nature, observez tous les phénomènes qui s’y produisent et vous verrez quelle lumière se fera au-dedans de vous. Et en contemplant chaque matin le lever du soleil, vous boirez l’élixir de la vie immortelle. Car chaque rayon du soleil est de l’or et à travers l’air, ils parviennent jusqu’à la terre qui sait les fixer, les condenser et fabriquer l’or véritable. Habituez-vous à regarder le soleil en pensant « c’est de l’or », et peu à peu, cet or se déposera en vous …
Il dépend de vous que le soleil s’ouvre pour vous distribuer tous ses trésors. Plus vous regarderez le soleil avec amour, plus vous recueillerez des particules d’or sous forme de lumière, d’émerveillement, de joie, de paix, de santé, d’activité, de force. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Le Soleil est toujours conjoint à Chiron, carré à Mars en Capricorne et en trigone large à Jupiter rétrograde.
La Lune dans son signe d’exaltation en Taureau est trigone à Saturne et à Mars

Mars, la planète de l’action, maître du Bélier est en exaltation dans le signe du Capricorne et progressivement va appliquer à la conjonction à Saturne qui sera exacte le 2 avril, 8°56 Capricorne.
C’est un aspect très structurant, permettant de donner corps à l’action tout en la pondérant, d’agir avec prudence et méthode, sans précipitation mais avec persévérance, détermination voire même obstination.

Toutefois, Mars pour le moment est avant Saturne. C’est comme si l’action se heurtait à un mur. Il y a un blocage des élans, du désir, de l’esprit d’entreprise.
En carré au Soleil au moment de l’Equinoxe, il serait préférable de ne pas agir en dépit du bon sens, en voulant passer en force, coûte que coûte, sans tenir compte des autres, de notre environnement.
La Lune en Taureau bien aspectée par Saturne et Mars, peut adoucir l’ambiance, rendre les relations plus sociables, plus aimables, les émotions plus stables, mais peut aussi accentuer notre besoin de sécurité intérieure, notre crainte du changement.

On peut donc se sentir frustré de ne pouvoir encore une fois agir et mener nos actions comme on le souhaiterait. Notre impatience risque de nous rendre irritables.
Il serait en effet plus raisonnable de temporiser, en profiter pour mieux mûrir notre action afin de la rendre efficace à long terme et constructive.
Lorsque Mars, après le 2 avril, se positionnera après Saturne, l’action s’inspirera de la rigueur et s’en servira comme un tremplin.

Mercure ralentissant sa course avant de passer rétrograde sera en conjonction exacte à  Vénus dans le signe du Bélier au moment de l’Equinoxe, conjonction en carré à Pluton et à la Lune Noire.

  • Dans le signe du Bélier, Mercure rétrograde du 23 mars  -16°R54 au 15 avril -4°52
  • Conjonction inférieure -11° 56 Bélier le 1er avril en carré à Saturne et Mars conjoints en capricorne
  • Conjonction supérieure -15°20 Gémeaux le 6 juin en carré à Neptune

Je vous renvoie à ce que j’écrivais dans mon article sur l’année 2018 :
En signe de Feu, Mercure rétrograde nous donnera l’occasion de revisiter la manière dont nous partageons nos idées, dont nous communiquons, dont nous retransmettons l’information, sans doute avec trop de fougue, de passion, de spontanéité et manque de pondération, de prudence, de diplomatie. On pourrait avoir tendance à s’enflammer, à s’embraser rapidement, à faire preuve d’un idéalisme un peu trop prononcé, d’impatience également.
Avec Mercure en signe de Feu, le mental est vif, rapide, la créativité s’exprime,  les idées fusent mais finissent souvent en fumée sans avoir eu le temps de se fixer. Il sera donc utile durant ces périodes, d’avoir une plus grande maîtrise de nos pensées, de nos paroles, de nos écrits, d’approfondir notre réflexion, nos connaissances, être à l’écoute des idées des autres mais aussi plus attentif à notre petite voix intérieure, notre intuition, pour acquérir une meilleure compréhension des situations et parvenir à partager plus efficacement nos idées.

Mercure est également en lien avec le commerce, les déplacements, alors faisons preuve de prudence car Mercure rétrograde, de plus en Feu, accentue la nervosité et rend de ce fait nos gestes plus rapides mais aussi plus maladroits ; Il est également prudent d’éviter de signer ou de s’engager dans tout contrat, toute association qui n’aurait pas été négocié au préalable. Des perturbations sont également observer lors de ces phases dans les transports et tous les moyens de communication.

Les énergies de cet équinoxe nous incitent donc à la tempérance, à mettre de l’ordre en nous mais aussi autour de nous, à évaluer les différentes opportunités qui s’ouvrent à nous pour faire un choix juste, en étant aligné, congruent, en harmonie avec soi-même.

L’année 2018 est une année constructive, où nous devons prendre notre temps, mûrir notre action sans précipitation, clarifier ce qu’on souhaite mettre en place, pour qui ? pour quoi ?  Privilégier l’ancrage, la solidité et donc la patience. Les fondations de nos projets, de nos actions doivent être fiables. Nous devons nous projeter sur le long terme et non nous attendre à des résultats immédiats.

Posons petit à petit nos pierres, marchons doucement pas à pas pour atteindre notre but !

Retrouvez les chroniques de Anne-Marie Cutino sur la Presse Galactique

PARTAGE

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »
Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant

LE REPLAY DE CE SÉMINAIRE EST DISPONIBLE À PRIX RÉDUIT