par Anne-Marie Cutino

De nouveau on parle de Lune Bleue : c’est la deuxième Pleine Lune du mois, qui se produit le 31 mars à 12h37 UT soit 14h37 pour la France puisque nous sommes passés à l’heure d’été le week-end précédent.

La Pleine Lune 10°45 axe Bélier (Soleil) / Balance (Lune) est en carré à Mars conjoint Saturne, apex du T-carré cardinal ainsi formé.

Le Soleil est conjoint à Mercure rétrograde, la conjonction inférieure (ou Nouveau Mercure) se produira le lendemain, jour de Pâques.
Seule porte de sortie de ce T-carré est un trigone appliquant de Vénus à Mars et Saturne. Vénus vient tout juste d’entrer en domicile en Taureau, quelques heures avant la Pleine Lune et se sépare de la conjonction à Uranus, toujours active, qui fut exacte le 29 mars.
Mars comme indiqué dans mon précédent article, se heurte toujours à Saturne, la conjonction aura lieu le 2 avril.

Les énergies de cette Pleine Lune avivent les tensions, la nervosité, l’impulsivité.
La sensibilité et les émotions s’expriment difficilement. L’humeur est instable. Il y a beaucoup de résistance, d’opposition. Les relations sont tendues.

On peut se sentir incompris dans notre façon d’agir, mais aussi ressentir comme de l’impuissance induisant de la frustration, de l’impatience, de l’insatisfaction, de l’inquiétude. On ne parvient pas à se concentrer, à réfléchir sereinement, on manque d’objectivité. On éprouve des difficultés à se fixer des objectifs et donc à les atteindre. Les faits peuvent être mal appréciés ou mal transmis.

Veillons à ne pas réagir de manière brusque, imprudente, radicale, voire même violente, que ce soit dans nos propos ou nos actes. On s’affirme de manière maladroite et on fait preuve d’intransigeance, d’intolérance, d’entêtement.

Il serait sage dans un tel contexte de prendre de la hauteur, du recul, afin d’éviter de rentrer dans l’opposition ou le conflit. La situation actuelle semble bloquée, ce n’est pas le temps des négociations ni des compromis, et cela risque de perdurer encore jusqu’à la fin avril voir la mi-mai.

Nous allons devoir nous adapter à de nouvelles réalités. Si nous refusons ces changements, nous resterons frustrés, à ruminer notre colère, figés et insatisfaits.

Toute idée est un diamant à mille facettes : voilà pourquoi lorsque deux hommes discutent de bonne foi, ils ont, le plus souvent, tous deux raison et tous deux tort ; raison, en ce que chacun d’eux voyant effectivement un des aspects du vrai énonce une vérité relative ; tort, en ce que chacun prétend exprimer une vérité absolue et l’imposer comme telle à son interlocuteur. Dans un diamant taillé, toutes les facettes sont vraies, aucune n’est la vraie.
Auguste Guyard. Quintessences (1847)

Retrouvez les chroniques de Anne-Marie Cutino sur la Presse Galactique

PARTAGE

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: