Lulumineuse

Rédigé par : Lulumineuse

Précédent
Suivant

Bonjour mes amours.

Il y a quelque chose que j’aimerais vraiment vous partager via ce post. C’est une discussion que j’ai eue « de l’autre côté » même si « l’autre côté » est ICI, mais sur un autre plan, mais dès qu’on y sort, on le voit comme « un autre côté ». Et en même temps, c’est tout à fait juste, car à l’image d’une pièce de monnaie, le monde matière et le monde subtil représentent les deux faces d’une même pièce, opposées mais complémentaires, toujours unies et indissociables.

Oui nous sommes dans une période de transition qui amène avec elle son lot d’inédits, car en ces périodes, des choses rarissimes ont lieu, des choses remontent et d’autres disparaissent. C’est un « pas-sage » dans les deux sens. Il y a ce qui doit disparaître et ce qui doit renaître. En fait, c’est le cycle naturel de renversement lorsque le monde -matière commence son ascension subtile.

En réalité, ce monde -matière a subi lui-même un renversement du subtil à la matière, lorsque du Tout il a été séparé pour devenir unité et c’est maintenant l’effet inverse qui est en train de se produire. Évidemment, ce processus prend des milliards d’années si nous le comptons d’une manière terrestre jusqu’à ce que la matière soit totalement re-fusionnée dans l’unité primordiale (attention je parle ici du processus ENTIER).

La période que nous vivons actuellement est la première grande phase de réémergence des forces subtiles. Elle a débuté depuis plusieurs milliers d’années mais c’est seulement dans cette dernière décennie qu’elle a accomplit sa plus grande avancée. C’est ce qu’on appelle aussi « le processus de spiritualisation de la planète ». Toute la matière change sa vibration, tout ce qui vibre sur cette planète change d’harmonique pour une note plus aiguë. Et comme l’arbre se transforme, il en va de même pour ses fruits que nous sommes.

Dans ce processus, nous sommes une grande famille. Mais notre famille ne s’arrête par aux limites de notre sphère. Plus loin dans la galaxie, des millions de mondes habités nous soutiennent et nous observent dans ce processus. Certains même viennent y contribuer de l’intérieur. Sur notre planète, il existe présentement des individus aux degrés d’évolution très différents. Cela ne doit pas être une manière de nous différencier dans un sens égotique, mais d’éprouver au contraire pour chacun le même Amour, car notre frère ou notre sœur est présentement sur son propre chemin d’évolution et, comme le processus de spiritualisation d’une planète est un véritable projet divin, il est parfaitement calibré. De sorte que nous avons toujours des personnes présentes sur notre chemin pour nous éclairer au moment inopportun, et d’autres personnes pour qui nous seront un phare éphémère à notre tour. Ainsi, ne jugeons pas nos frères et sœurs sur leur propre route initiatique.

Dans cette conversation que j’ai eue, il m’a été indiqué quelque chose que beaucoup d’entre vous ont dû ressentir, ou faire l’épreuve au cours de situations différentes. Parmi les êtres présents sur Terre, il y a comme deux famille distinctes, mais non moins frères et sœurs. J’insiste sur la fraternité et l’unité car le mental se plait parfois à établir des différences comme des séparations et ce n’est pas ce que je veux partager ou inspirer.

200 5

Il existe une première famille d’individus qui est présentement dans un degré d’évolution plus « autocentré ». Ces individus pensent avant tout « Je ». Ils sont tournés vers leur propre vie, leur proches, leur propres problèmes (car ils considèrent les épreuves comme des problèmes à résoudre, des choses qui « leur tombent dessus ») et leur quotidien se résume à résoudre les situations, trouver des solutions, s’adapter et essayer de conjuguer et d’harmoniser uniquement leur cercle fermé de protagonistes. On ne peut pas leur demander de penser de manière plus globale et ils ne démontreraient pas de réel intérêt pour autrui s’ils n’étaient pas impliqués personnellement et de manière directe. Ces individus sont dans une phase où le travail est encore avant tout émotionnel et mental, ils doivent faire preuve de maîtrise intérieure pour arriver à canaliser leur propres tempêtes intérieures mais ils n’ont pas encore tourné leur bonheur intérieur vers les actes de désintéressement, vers autrui. Toute action est avant tout une manière personnelle d’exister et de s’en sentir légitime. Ils sont simplement encore très reliés à la tridimensionnalité et ne pourront vous entendre si vous les sollicitez à penser sur un autre niveau. Mais comme je vous l’ai dit plus haut, il se passe des « inédits » dans cette période de transition alors il ne faut pas leur imposer de verdict. Seulement les accueillir et les aimer exactement comme ils sont dans le moment présent, même si vous voudriez qu’ils changent et qu’ils fassent des efforts car vous ressentez l’imminence des changements que la planète réclame dans toute sa bonté. Ainsi que de nombreuses lumières qui œuvrent pour la soutenir, et soutenir la lumière pour l’implanter dans la matière. Aimez-les et accompagnez-les comme ils sont est le meilleur des « re-m’aide ». Quand on ne se confronte pas à leur égo (fort mécanisme de défense chez ces individus), on laisse au contraire les fines passerelles du cœur ouvertes et parfois de vrais échanges peuvent avoir lieu. Ce sont ainsi des moments très précieux non seulement pour le partage d’âme à âme mais pour toutes les âmes de l’univers. Car une âme qui s’ouvre ouvre la galaxie entière.

Il y a les individus de la seconde famille, dont nombreux la rejoignent chaque jour, comme libérés d’un voile qui jusque là ne leur permettait pas d’ouvrir une grande porte intérieure. Ces individus sont sensibles naturellement, empathiques et pensent davantage « Nous ». Ils sont motivés par la créativité, l’envie d’élaborer, de changer, de bouger, de découvrir, d’apprendre, de savoir, de partager et d’enseigner. Tout situation est une occasion pour eux de grandir, de se perfectionner dans leur maturité émotionnelle et mentale afin de replacer celui-ci comme le serviteur de l’intelligence de cœur. Ils sont tous prêts à aider, ils connaissent la gratitude que l’on ressent lorsque l’on sert autrui, et s’en nourrissent comme d’un met délicat et lumineux. De cet altruisme, ils ont parfois des difficultés à accepter de recevoir, le monde matériel étant une épreuve de dualité dont ils peinent parfois à s’adapter, le plus délicat est parfois de se laisser influencer par l’égoïsme et l’égocentrisme des vieux systèmes encore alimentés par ceux qui vivent par la crainte et la survie et dont parfois ils sont eux-mêmes encore attachés. Mais ces individus sont tous les maillons de la grande chaîne du processus de spiritualisation de la planète. Ils ont tous senti cet appel, ils désirent servir et rayonner cette force d’Amour en eux qui les poussent à illuminer toujours plus.

Comme l’a dit Rûmi « Hier j’étais intelligent et je voulais changer le monde, maintenant je suis sage et je me change moi-même ». C’est ainsi que ces deux familles (qui n’en forment qu’une seule avec l’univers entier je le répète) s’entremêlent pour que chacun trouve en lui les ressources intérieures afin de grandir, inspiré de son frère et de sa sœur, mais toujours dans l’Amour et jamais dans un enseignement forcé ou induit de manière égotique. Toute transmission est appel de l’Amour à se manifester. On ne peut forcer une graine à pousser et un bourgeon à éclore. Mais on peut lui donner tout l’Amour dont elle a besoin pour poursuivre son développement. Plus nous partageons cet Amour désintéressé, et plus l’Amour nous enveloppe. C’est une grande loi universelle que l’on nomme aussi souvent la loi d’attraction.

Si je souhaite porter à votre conscience ce message, c’est simplement pour soulager toutes les lumières des découragements passagers qu’elles peuvent parfois ressentir devant certaines personnes très tournées vers elles-mêmes. Pour leur rappeler que l’Amour inconditionnel inclut la sagesse d’aimer chaque individu comme son frère et sa sœur. On ne vous demande pas d’aimer la Personne, ni la personnalité, ce qu’on aime chez une personne, c’est l’Amour qui l’anime, le même qui anime toute la création, dont nous-même. Car la rivière d’Amour qui coule en elle vient du même océan d’Amour dont est issue ma propre rivière intérieure. Aimer son frère et sa sœur c’est la VOIR, au-delà de ses masques et de ses défenses, reconnaître la force d’Amour qui l’anime et qui est présente devant soi. Partout.

Je vous souhaite d’ Aimer sans borne et sans limite, offrons à la planète tout l’Amour qu’elle mérite.

By lulumineuse black lowres

LULUMINEUSE

Retrouvez les chroniques de Lulumineuse sur la Presse Galactique

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant