Précédent
Suivant

Le 8 novembre 2018, Jupiter entre en domicile dans le signe du Sagittaire, à 12h39 UT, soit 13h39 pour la France. Il y séjournera jusqu’au 2 décembre 2019.

Le Sagittaire est un signe de feu, de mode mutable (ou double), d’énergie masculine, symbolisé par le Centaure, moitié animal (côté instinctuel) et moitié homme (côté mental et spirituel).

Jupiter, planète la plus grande du système solaire, maîtrise ce signe. Traditionnellement considérée comme la planète de la religion et de la prêtrise ainsi que des études de philosophie et de droit, elle symbolise l’expansion, la connaissance spirituelle et de la révélation. Jupiter est aussi appelé le « grand bénéfique ».

Le Sagittaire est un être indépendant qui a besoin de se sentir libre, d’élargir sans cesse ses horizons, reculer ses limites, que ce soit physiquement par les voyages à l’étranger pour découvrir d’autres cultures, ou intellectuellement par les voyages intérieurs, l’étude de la philosophie, de la religion, la théologie…

Facile à vivre, joyeux, décontracté, jovial, généreux, le natif de ce signe ou dominante jupitérienne est un idéaliste qui communique, transmet ses idées avec enthousiasme et motivation, parfois pourtant de façon trop dogmatique, intransigeante, en voulant imposer sa propre vérité. Il peut ainsi manquer de tolérance, d’écoute.

Il a le sens de l’humour, un caractère théâtral et du charisme. Il a la capacité à penser grand et à ne pas se laisser absorber par les détails ou les points mineurs. Il peut ainsi manquer de rigueur et de précision. Il a aussi une propension à exagérer et à en faire trop, à amplifier les faits ou les situations.

Le transit de Jupiter en Sagittaire peut se traduire par l’envie de s’accomplir, de s’impliquer, s’intégrer davantage au sein de la collectivité, d’explorer d’autres domaines de connaissances, de s’ouvrir à d’autres cultures ou à ce qui nous était jusqu’alors étranger, de développer une nouvelle philosophie de vie, de mûrir des projets à l’étranger ou en relation, faire preuve de plus de générosité…

L’énergie de Jupiter amplifie, en bien ou en mal, il n’a pas de limite et peut s’exprimer avec exagération… Il peut donc malheureusement être  également en lien avec la montée de l’extrémisme religieux ou bien réactiver les débats sur cette problématique.

Les questions sur l’ouverture des frontières, l’accueil des migrants, peuvent prendre aussi de l’ampleur. On le voit déjà avec la multiplication des mouvements opposés à l’immigration de masse.

Jupiter en Sagittaire peut aussi représenter l’enseignement supérieur. Ce transit pourrait mettre l’accent sur la nécessité de faire des réformes ou mettre en place de nouvelles organisations dans ce domaine.

Au plan mondial, Jupiter régit en fait tout ce qui concerne la diplomatie, les affaires étrangères, la négociation, les tribunaux internationaux, le Marché intérieur (Union Européenne), les organismes relatifs au commerce international.

Jupiter entre en Sagittaire le 8 novembre 2018

 

Rétrogradation de Jupiter durant son transit en Sagittaire

– Entrée dans sa zone de rétrogradation le 14 janvier 2019

– Rétrograde le 10 avril 2019, 24°21

– culmination (opposition avec le Soleil) le 10 juin 2019, 19°30 (Soleil Gémeaux)

– direct le 11 août 2019, 14°30

– Sortie de sa zone de rétrogradation le 6 novembre 2019

La période où Jupiter rétrograde permet de s’interroger sur le sens qu’on donne à nos expériences, sur notre place dans la société, notre épanouissement personnel mais aussi sur nos croyances, nos valeurs morales, les règles que l’on s’impose ou qui nous sont imposées.

Sommes-nous à la bonne place ? Que puis-je apporter à la collectivité ? Suis-je ouvert d’esprit, suffisamment tolérant ? Quels idéaux je poursuis ? Comment j’utilise cette énergie d’expansion et d’enthousiasme ?

Ce peut-être une bonne période pour s’enrichir intellectuellement, élargir notre compréhension de la vie, s’ouvrir à d’autres cultures, approfondir notre spiritualité ou tout domaine qui touche à l’humain.

Principaux aspects formés lors de son transit en Sagittaire

Hors planètes rapides, hormis Mercure qui rétrograde en Sagittaire

Mercure rétrograde dans le signe du Sagittaire, du 17 novembre -13°R29 au 6 décembre -27°D16

Lors de la conjonction inférieure -5°03 Sagittaire le 27 novembre, Mercure rétrograde conjoint au Soleil, le sera également à Jupiter, donnant plus d’intensité au Nouveau Mercure.

Dans le signe de Feu du Sagittaire, on pourrait ressentir le besoin de remettre en question certains de nos idéaux, revisiter nos valeurs mentales, chercher à approfondir nos connaissances et notre compréhension mais aussi notre esprit d’analyse.

Toutefois, à ce stade, on manque d’objectivité, de clarté d’esprit, et il serait préférable de temporiser pour bien mûrir nos réflexions, savoir vers quoi tendent nos idéaux, s’ils sont réalisables, quels objectifs ils visent.

Mercure reculera jusqu’au -27°D16 Scorpion pour revenir en Sagittaire le 12 décembre. Il sera de nouveau conjoint à Jupiter le 21 décembre, -9°37 Sagittaire.

Mercure aura alors repris sa marche directe et nous serons en mesure de nous exprimer avec enthousiasme, charisme, jovialité, de développer des aptitudes à conseiller, guider, enseigner, mais aussi convaincre et négocier.

Carré décroissant à Neptune le 13 janvier 2019 (14°22 – les deux planètes sont en marche directe), le 16 juin (18°43 – Jupiter rétrograde, Neptune stationnaire s’apprête à tourner rétrograde), le 21 septembre (17°01 – Jupiter direct, Neptune rétrograde).

L’actuel cycle Jupiter-Neptune a débuté en 2009 sur le 25° Verseau. Le cycle Neptune-Jupiter dure environ 13 ans et se produit 13 fois pendant les 165 ans que dure la révolution de Neptune autour du Soleil.

Carré croissant 3°02 Poissons-Gémeaux le 25 juin 2012

Opposition 7°58 Poissons-Vierge le 17 septembre 2015

Qu’avons-nous réussi à mettre en place ou réformer en lien avec les valeurs de fraternité, de solidarité, d’humanisme du Verseau ?

L’aspect de carré décroissant est un aspect de tension et les deux planètes sont respectivement en domicile, en mode mutable. Il existe donc une notion de changement, de mutation, une nécessaire prise de conscience et adaptation, comme un seuil à franchir, une évolution à opérer avant d’entamer le prochain cycle qui aura lieu le 12 avril 2022 (nouvelle conjonction Neptune-Jupiter en Capricorne).

Certes la réceptivité, l’intuition, l’idéalisme peuvent être accentués mais on éprouve des difficultés à percevoir la réalité des choses. Notre jugement peut être faussé ce qui peut nous amener à prendre une mauvaise direction, à ne pas faire les bons choix ou à nous illusionner sur une situation, un objectif, se retrouver dans des situations douteuses ou illégales.

Quelles orientations allons-nous prendre ? Allons-nous nous perdre dans la brume neptunienne attirés par des apparences trompeuses ? Viser un idéal utopique impossible à atteindre ? Nous laisserons nous enfermer dans nos croyances, nos convictions ?

Ou bien ferons-nous preuve de suffisamment de compassion, d’ouverture d’esprit et de cœur pour faire naître de nouveaux idéaux sociaux et spirituels, faire que l’humanité se transforme et s’élève en conscience ?

Rappelons enfin que le cycle Jupiter-Neptune est associé à la France : la Ve République a été fondée en 1958 lors d’une conjonction de ces deux planètes début Scorpion.

Cet aspect de carré décroissant va donc réactiver cette conjonction et notre pays pourrait faire face à une crise, être au centre de préoccupations pouvant déstabiliser le gouvernement et nos institutions ou bien représenter un défi pour se positionner plus clairement sur certaines problématiques, ou encore remettre en question des engagements pris ou qui devaient être pris.

Rajoutons que Jupiter transitera le Neptune du thème de notre président Emmanuel Macron (16° Sagittaire, fin maison 10) donc au carré de Neptune en transit dans le signe des Poissons.

Saturne ainsi que Pluton en Capricorne seront en sextile à Neptune tout au long de l’année 2019, aspect qui pourrait permettre de structurer les idéaux, leur donner forme, être plus réaliste et pragmatique tout en faisant preuve d’humanisme, de compassion et peut être de sagesse.

L’orbe entre Saturne et Pluton se resserre et l’énergie de leur conjonction (exacte le 12 janvier 2020) pourrait commencer à se faire sentir dès la fin 2019 alors que Jupiter sera rentré dans le signe du Capricorne (le 2 décembre 2019). Il est fort probable qu’elle se manifeste par des remises en question, des réformes, refontes, restructurations profondes en lien avec l’administration, les institutions, la législation.

Les mois qui viennent, à mon avis, devraient marquer un tournant évolutif majeur pour l’élévation de la conscience collective. Des transformations profondes de notre modèle sociétale sont maintenant inévitables et indispensables. Il nous reste peu de temps pour en prendre conscience et prendre les décisions qui s’imposent.

« Des changements fondamentaux dans nos valeurs, nos institutions et notre façon de vivre sont indispensables. Nous devons comprendre qu’une fois les besoins de base satisfaits, l’évolution de l’humanité n’est pas une question d’avoir plus, mais plutôt d’être plus. Nous possédons les connaissances, les savoirs et la technologie suffisante pour subvenir aux besoins de tous et pour réduire les répercussions sur l’environnement. L’émergence d’une société civile mondiale offre l’opportunité de bâtir un monde démocratique et humain. Nos enjeux environnementaux, économiques, politiques, sociaux et spirituels sont étroitement liés, et ensemble nous pouvons trouver des solutions intégrées. » – Extrait de Lenouvel ADN sociétal par Pascal Noyrigat.

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant

LE REPLAY DE CE SÉMINAIRE EST DISPONIBLE À PRIX RÉDUIT