Précédent
Suivant

par Christian Duval

Dans les mondes unifiés, l’Âme humaine rayonne l’amour, la bonté, le respect et la tolérance. Mais il en tout autrement dans le monde de l’incarnation qui est le terrain généré pour expérimenter la dualité, la séparation. Bien que celle-ci soit illusoire, puisque rien ne peut exister en dehors du courant d’Amour universel, seul générateur de vie, elle  amène chez certains une tendance à la domination.
Depuis des Éons de temps, l’Humain créé pour générer le bien s’est fait piéger par l’ego séparatiste et il est devenu arrogant, suffisant, orgueilleux et vaniteux.

 

L’Humain à besoin de tout conquérir, de prendre, de posséder. Dés qu’il arrive sur un continent étranger, il plante son drapeau et déclare cette nouvelle terre comme sienne, sans se préoccuper de ceux qui y résidaient avant son arrivée. Il agit de même dans le domaine de la conquête spatiale. A peine à t’il débarqué sur une planète qu’il y plante son drapeau et revendique son autorité.

L’Humain s’est accaparé Dieu, il en fait son Logo, se dit son interprète et n’hésite pas à utiliser  l’exemple d’un Messager, comme Jésus, pour se présenter comme son « Émissaire élu » et de modifier le message de celui-ci pour arranger ses petites affaires.

Combien de rois ont-ils revendiqué leur filiation divine et s’en sont servis pour dominer leurs peuples ? L’humain veut tout conquérir ; la terre, la nature, les autres, les animaux, le ciel, il se croit seul au monde et unique héritier de la Couronne. De nos jours on trouve encore des revues scientifiques qui posent la question «  sommes-nous seuls dans l’Univers ». Ce simple questionnement révèle l’état d’ignorance de l’humanité. Comment peut-on encore se poser une telle question ?

C’est par arrogance que l’homme détruit sans conscience tout autour de lui. L’environnement, la nature, les animaux, les humains. Dans les périodes de guerre, combien de champs sont ils ravagés, combien de villes détruites ? Tout cela pour satisfaire l’ego de certains.

Les guerres commencent en notre intériorité. Ce sont nos climats intérieurs qui modifient les climats relationnels, familiaux, sociaux qui finissent par déclencher des émeutes, révolutions violentes qui, se répercutant dans l’Éther par le biais d’ondes vibratoires,  provoquent des remous au sein des forces élémentaires qui, perturbées, se manifestent en tant que tsunamis, raz de marées, tremblements de terre.

Chacune de nos émotions modifie tout l’univers. Toutes les Étoiles sont touchées. Nous ne sommes pas séparés. Nos climats sociaux modifient nos climats météorologiques. Dés qu’une manifestation violente humaine se manifeste sur la terre, il en résulte une catastrophe climatique en cet endroit et en d’autres. Tout se propage par les ondes.

En ces temps actuels, nous vivons dans des ambiances tendues, des climats sociaux revendicatifs et les éléments nous accompagnent en ce sens : incendies en Californie, tempêtes en France, tremblements de terre. Nous en sommes les inducteurs.

L’Humain conquérant veut tout dominer mais face aux forces élémentaires, il n’est qu’un fétu de paille. Aucune civilisation n’a résisté aux intempéries, aux catastrophes. L’Histoire du déluge Atlante devrait nous aider à nous souvenir de ce qui peut à nouveau nous arriver si nous n’y prenons gare.

Tant que l’humain nourrit la guerre en lui, tant qu’il veut dominer les forces de la Nature, tant qu’il manque d’humilité face à l’Univers, il récolte ce qu’il sème : la destruction.

Dieu ne peut se conquérir, il se donne à ceux et celles qui, ouvrant leur cœur, laissent l’eau du Saint Graal zodiacal se déverser en leur cœur.

Tant qu’on reste arrogant, on récolte des leçons. Ainsi, malgré tous nos savoirs, quand nous nous retrouvons face à des catastrophes climatiques, nous sommes impuissants et, au lieu de se demander pourquoi cela arrive, on continue à polluer la terre, à piller les ressources,  à détruire le sol, le ciel, l’eau et on s’étonne que le climat soit détraqué.

Le climat n’est pas détraqué, c’est la conscience de l’Homme qui l’est.

Nous devrions être plus humbles face à l’Univers. Prendre conscience de notre petitesse, respecter les autres règnes, l’environnement, les autres personnes. Si nous ne faisons pas preuve de sagesse, alors Uranus le Grand nettoyeur nous fera vivre une Apocalypse plus violente. Quand la révélation ne vient pas par la Conscience, elle se présente à nous par une destruction.

Nous nous retrouvons actuellement dans des fréquences qui nous invitent à sortir de l’Ère des Poissons pour entrer dans l’Ère du Verseau. Celui de l’Homme Ange, de l’humain ascensionné, réunifié, vivant en harmonie avec lui-même, les autres, en solidarité pacifique, dans une société ou plus aucune chaîne, barrage, obstacle ne vient séparer les uns des autres.

Gaïa à dit « oui » à cette nouvelle humanité. A chacun de nous de faire ce qu’il faut au niveau individuel pour que ce « pas-sage » vers un Nouveau Monde  s’accomplisse.

Ps : j’ai reçu ce texte, pendant la nuit du 29 Novembre, alors que la tempête faisait rage dehors. La Nature est bonne messagère.

Wydyr. Christian D

CHRISTIAN DUVAL

Il me fait plaisir de répondre à vos questions !

Mon site web : La Gazette de Wydyr

Ma page FaceBook

banner_alchimie

GUIDANCE ALCHIMIQUE PERSONNALISÉE & ÉTUDE DE VIE

Me contacter <==> Mes Chroniques

Retrouvez les chroniques de Christian Duval sur la Presse Galactique

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant

LE REPLAY DE CE SÉMINAIRE EST DISPONIBLE À PRIX RÉDUIT