par Emilie Dedieu

L’attention associée à l’intention, lorsqu’elles sont conscientisées, peuvent faire des merveilles.

Remarquez que lorsque nous posons notre attention sur quelque chose, nous lui donnons de la force, et ce, peu importe que cette chose soit négative ou positive.

Par exemple, si je pose mon attention sur une tache sur mon verre de lunettes, il est fort probable que par la suite je ne voie plus que cette tache, jusqu’à en oublier le reste du verre, la tache prendra alors toute la place.
A contrario, je peux décider de faire fi de cette tâche en plaçant mon attention ailleurs, alors celle ci ira jusqu’à disparaître de ma vision.
L’attention donne de l’énergie à un point précis,comme si l’on pointait un projecteur allumé sur un endroit particulier, jusqu’à en oublier le reste, tandis que le manque d’attention ôte toute énergie aux choses.
Un plante à qui l’on ne donne pas d’attention dépérit, une plante à qui l’on offre chaque jour un peu d’attention s’épanouit.

L’intention quant à elle est une forme d’action (mentale ou physique).

Par exemple, si je porte mon attention sur la tache sur le verre, je peux par la suite émettre l’intention de la nettoyer. Mon intention transformera alors la situation et me permettra d’effacer cette tache qui me déplaît.

L’attention dépose une énergie qui sera par la suite utilisée par l’intention dans un but précis, et plus ce travail est fait en toute conscience, plus les résultats sont grandioses.

L’attention et l’intention sont de merveilleux outils !
Et comme tout outil, on peut parfois se blesser si l’on s’en sert mal. En effet, lorsque l’intention se fait sans attention, on tend à répéter les même schémas et ne pas faire les choix les plus bénéfiques pour soi- même et les autres, et, lorsque l’attention ne donne naissance à aucune intention, on a bien souvent l’impression de subir sa vie et stagner.
Par exemple, si j’utilise un marteau sans attention je risque fort de me blesser. Et si je pose mon attention sur le marteau sans intention de l’utiliser, mon clou ne bougera pas.

L’attention véritable naît du moment présent, car si l’on porte notre attention sur le futur cela devient une hypothèse, et lorsque l’on place notre attention dans le passé cela reste un souvenir. Ni l’hypothèse, ni le souvenir, n’ont d’existence réelle.
Par ailleurs, ce n’est qu’à partir du ici et maintenant que nous pouvons porter notre attention quelque part, on en revient donc au présent.

L’intention elle aussi appartient au présent, car c’est ici et maintenant que nous sommes en mesure de poser des intentions, même si les résultats concernent l’avenir.
Par exemple, c’est aujourd’hui que je dois réviser pour obtenir mon examen. Et même si je décide de commencer mes révisions demain, cela reste aujourd’hui que j’émets cette intention de réviser demain. Ici aussi tout revient donc au seul moment présent.

Le présent reste à jamais le seul temps qui compte, c’est ici et maintenant que nous pouvons utiliser nos merveilleux outils afin de créer une vie épanouie.

Il est également souhaitable d’utiliser ces outils avec paix et amour, en effet, si je porte mon attention, avec bienveillance, sur ce qui ne va pas dans ma personne dans le but de m’améliorer, je dois émettre l’intention de me rapprocher de ce que je désire être : une personne merveilleuse, et non me focaliser sur ce que je ne veux plus ou même rejeter ces parties que je souhaite améliorer. Car, si je me focalise sur ce qui ne va pas ou rejette ces parties de moi, inconsciemment, mon intention sera de fuir ce qui est, et au final, je cristalliserai la situation. Sans amour, je ne laisse pas l’énergie travailler librement et transformer ce qui doit l’être, car on ne peut transformer qu’avec les énergies du cœur. Il est impossible de déverser de la lumière sur ce que l’on rejette d’emblée.
Pour grandir, il faut accepter ce qui est ici et maintenant, autrement la situation se fige. L’attention place de l’énergie et l’intention la transforme, le cœur en est le moteur. Quand on se place dans le non-amour la situation peut se dégrader.

Ainsi, pour utiliser au mieux ces deux beaux outils que sont l’attention et l’intention, il faut être bienveillant et aimant envers soi- même et les autres, il faut aller vers la lumière et non l’ombre. Et si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes, il faut accepter ce qui se présente, en effet, le résultat est toujours le plus adapté à nos besoins du moment, qui sont des demandes dont nous n’avons pas forcément conscience.

Emilie Dedieu

Source: http://soinetguerison.e-monsite.com/

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: